Racing Experience dans la presse

Gary et David pilotent une GP2


Depuis l'annonce de la vente de sa Dallara-Mercedes F305/7 Formule 3 à la charmante et rapide Lyonnaise Cécile Cante, les rumeurs allaient bon train sur Internet au sujet de l'orientation que prendra le jeune David Hauser pour la saison 2012.

Après sa magnifique saison 2011 qui l'aura vu disputer 12 courses de côte (dont 8 dans le cadre du championnat de France de la Montagne) avec à CHAQUE FOIS la victoire de classe en F3 et UNE PLACE DANS LE TOP-10 du classement général en plein milieu de voitures beaucoup plus puissantes (sportprotos et F3000), ceci sur des parcours que le Luxembourgeois découvrait à deux exceptions près (Eschdorf et Holtz au Grand-Duché) pour la première fois, avec à la clé les victoires des classements TopMontagne OPEN et TopMontagne ESPOIRS en France, il semblait évident qu'une nouvelle saison au volant de la Dallara F3 ne lui apporterait rien sur le plan sportif.

Pour cette raison, son équipe Racing Experience s'est penchée sur une analyse profonde des différentes voies à prendre, mesurant les pours et les contres des différentes règlementations, pour finalement porter son choix sur l'acquisition d'une Dallara GP2 de 2008, voiture aux normes de sécurité les plus récentes et émanant du prestigieux championnat GP2, anti-chambre de la formule 1. Il s'agira pour l'instant d'une voiture inédite en course de côte. Pour le moteur, le choix a été porté sur un 3 litres, règlementation FIA Montagne oblige.

Engagée en groupe E2-SS (FIA), le challenge sera de taille pour David Hauser et son équipe, puisqu'il s'agira non seulement de s'adapter au pilotage de cette nouvelle voiture, mais aussi d'en assurer le développement aux besoins spécifiques des courses de côte. Un challenge que toutefois le jeune étudiant de 22 ans à l'ESTACA de Paris et aspirant ingénieur automobile entame avec sérénité et beaucoup de motivation : « Lors de ma toute première participation en course de côte à Eschdorf en 2010, après ma 4 e place au Scratch, Lionel Régal était venu me féliciter en m'encourageant de me lancer à fond dans les courses de côte. Ces encouragements ont pris pour moi une toute autre dimension depuis sa tragique disparition à la course de côte des Rangiers quelques mois plus tard. » La veille de sa disparition, après les essais de la manche suisse du championnat d'Europe, le quadruple champion de France avait confié au micro du speaker de l'épreuve qu'il comptait se diriger vers une voiture GP2 pour pouvoir défier la suprématie des nouvelles Osella FA30 tout en restant fidèle à la conception classique d'une « monoplace ». Un projet que David Hauser essayera donc maintenant de mener à bon port.

S'il n'est malheureusement peu probable que la nouvelle voiture sera déjà prête pour le début de la saison luxembourgeoise le lundi de Pâques à Lorentzweiler , il est évident que Eschdorf (5/6 mai) figurera à son calendrier, le reste du programme n'est pas encore définitivement arrêté : « Il est clair que j'aimerais bien me mesurer le plus souvent à mes amis français comme Nicolas Schatz, mais hélas la réglementation française ne me le permettrait uniquement lors des épreuves du championnat d'Europe du Col Saint-Pierre mi-avril et du Mont-Dore début août. Si environ une dizaine de courses de côte à travers l'Europe devraient finalement être retenues, il faudra aussi et surtout adapter le calendrier aux besoins de mes études qui sont très prenantes. ».

Par ailleurs, il est d'ores et déjà certain que la Dallara GP2 de Racing Experience sera aussi alignée lors de deux épreuves de la série BOSS GP / INTERSERIE en circuit, ceci aux mains du frère cadet Gary (19 ans) qui poursuit ses études en sciences économiques à l'Université de Luxembourg.

Texte : Patrick Weber

Catégorie : Presse
Posté par : racing